Megawheels S5

Aujourd’hui, nous testons les Megawheels S5 pour vous. Le scooter n’est pas sur le point de devenir un produit de référence et il ne surpasse pas ses concurrents. Bien plus encore, c’est un scooter pour les puristes, pour ceux qui peuvent se passer de fioritures. Et pour les applications qui ne nécessitent pas d’approbation routière.

Comme c’est souvent le cas avec les Megawheels S5, presque tout est pré-assemblé. Seul le frein doit être fixé au guidon et les deux poignées sont vissées. Un acte de deux minutes. Les pièces elles-mêmes valent toutes le prix en conséquence, on ne peut pas s’attendre à ce qu’il y ait du carbone ici.

La sensation est attrayante. Le scooter lourd de douze kilogrammes fait une impression stable et précieuse, les soudures semblent propres. Seul le Griptape n’est pas vraiment traité proprement, ou se détache facilement. Une goutte d’amertume. L’apparence du scooter est solide, légèrement masculine.

La Megawheels S5, une excellente trottinette ?

Megawheels S5

Le scooter a été rapidement assemblé et est livré avec une batterie à moitié pleine. Donc, sur le site d’essai. Et de l’essence. Il suffit de donner un coup de pied, d’appuyer sur l’accélérateur et le scooter s’arrête. L’accélération est modérée et se termine à 20 ou 25 km/h, selon le réglage souhaité. Grâce aux pneus pneumatiques, une suspension n’est pas nécessaire et je roule silencieusement. Le frein à disque fait du bon travail, bien que je doive le réajuster à nouveau. Pratique. Le feu arrière s’allume lorsque le frein (à disque) est actionné. Sur les côtés, le scooter a des réflecteurs pour être mieux vu. Aussi à la sécurité contribue que le scooter a de bonnes poignées. Vous avez le guidon entre les mains en toute sécurité. La maniabilité du scooter est agréable et répond à mes attentes. Lorsqu’il n’est pas utilisé, le scooter peut pratiquement être replié ou garé grâce à la béquille.

Pas de fioritures : Beaucoup de modèles ont des choses inutiles à bord. Une prise de charge USB, des haut-parleurs, des LEDs sous le plancher et quoi d’autre n’est pas là. La Megawheels S5 est plutôt un puriste dans le test. Il a tout ce qu’il faut, mais rien d’autre. Parce que même un affichage de vitesse vous cherchez en vain. Cependant, comme je l’ai déjà dit, vous tenez toujours l’accélérateur jusqu’à la butée de toute façon et vous conduisez ce que le scooter vous donne. Dans ce cas, les 15 ou 23 kilomètres à l’heure.

L’écran affiche uniquement la capacité de la batterie et le mode de vitesse dans lequel vous vous trouvez. Comme je l’ai dit, c’est puriste. Il n’y a pas d’application non plus. Cela n’a pas seulement des inconvénients, car vous n’avez pas besoin d’établir une connexion ou de vous distraire en conduisant. J’aime bien ça.

Tout d’abord, le marchepied est assez large et donc même les grands pieds s’adaptent sur le scooter. La hauteur du guidon est également confortable pour les personnes de grande taille, pour les personnes de moins de 1,60 mètres, je pourrais imaginer que le scooter est un peu trop haut. En outre : Le pack de sécurité avec feu arrière, frein à disque et pneumatiques est bon.

L’absence d’approbation routière réduit la zone d’application si vous voulez vous déplacer légalement. Mais… Celui qui veut voyager rapidement avec un scooter dans les locaux de l’usine, qui parcourt de longues distances dans les halls d’exposition ou en voiture sur une propriété privée recevra un modèle solide à un bon cours.

Laisser un commentaire

JUSQU'A CE SOIR : -50% SUR LES TROTTINETTES ELECTRIQUES - LIVRAISON OFFERTECLIQUEZ ICI