La Navee N65 est une trottinette électrique que vous allez découvrir dans ce test. Elle est pliable et a une très bonne autonomie.

Présentation

Le Navee N65 est livré dans un carton classique avec une quantité inhabituelle de mousse souple. C’est mauvais pour l’environnement, mais bon pour le transport de la trottinette électrique, que l’on espère sans dommage. Le Navee N65 est la première trottinette électrique de nos nombreux tests à arriver entièrement monté chez l’acheteur.

Cela est possible grâce à une astuce intelligente : après avoir desserré un levier de sécurité, le guidon peut être tourné de 90 degrés et se trouve alors aligné avec le guidon. Il rentre ainsi dans le carton sans qu’il soit nécessaire de dévisser le guidon pour cela, comme c’est habituellement le cas.

Un autre avantage de l’astuce du guidon est l’étroitesse des dimensions de pliage de la trottinette électrique. En effet, une fois le guidon rabattu, celles-ci passent de 118 x 50 x 121 centimètres à 120 x 19 x 42 centimètres. D’autres trottinettes électriques, comme l’Egret Pro, atteignent des dimensions de pliage aussi compactes en repliant leurs poignées de direction. La solution de Navee est toutefois plus élégante.

Une petite goupille fixe, si on le souhaite, le guidon rabattu sur le solide garde-boue arrière. Le Navee N65 peut ainsi être soulevé par le guidon et transporté. Cela ne procure pas beaucoup de plaisir, car la trottinette électrique pèse plus de 25 kilos.

Design de la Navee N65

Visuellement, le Navee N65 fait vraiment bonne figure. Une gestion intelligente des câbles, un noir mat discret, des pneus épais : tout est parfait. Mais ce qui frappe avant tout, c’est son aspect imposant. Ainsi, à l’extrémité inférieure du guidon, deux barres massives s’étendent en forme de V jusqu’en dessous du marchepied. Là, elles sont soudées à la structure inférieure, elle aussi tubulaire.

La brièveté de la période de test ne nous permet pas de savoir si c’est effectivement le cas. Au moins, rien ne bouge ni ne claque et le cadre laisse une impression de grande robustesse. Le Navee N65 est protégé selon IPX4 contre les dommages causés par les projections d’eau. La pluie ne devrait donc pas le gêner. La petite béquille latérale est fonctionnellement correcte et, une fois repliée, elle ne gêne pas pendant la conduite.

Au milieu du guidon se trouve l’écran LED, très réfléchissant au soleil et donc peu lisible dans certaines situations, mais assez grand. L’utilisateur y voit entre autres la vitesse actuelle, le niveau d’assistance sélectionné, le nombre total de kilomètres parcourus et la capacité de la batterie en cinq barres. Petit gadget sympathique : l’écran indique en outre la force avec laquelle l’utilisateur appuie sur la poignée des gaz et tire sur le levier de frein.

Navee N65

La poignée du pouce pour la commande du moteur sur le côté droit intègre en outre les deux seuls boutons du Navee N65. Ils permettent au conducteur d’allumer et d’éteindre la trottinette électrique, de sélectionner le niveau d’assistance et de régler l’éclairage avant et arrière. L’éclairage avant est agréablement lumineux. Le feu arrière indique en outre un freinage par un clignotement.

En outre, l’application propose un régulateur de vitesse activable et la possibilité de récupérer l’énergie au freinage. Nous aurions souhaité davantage d’options. Entre autres, la désactivation de l’agaçant bip de confirmation des touches de la trottinette électrique.

Le moteur est placé sur la roue avant. En principe, nous préférons un moteur arrière pour une meilleure traction. Pour éviter que la roue avant ne patine au démarrage sur des graviers, le moteur prend son temps pour développer son couple maximal, même en cas d’accélération maximale. Malgré la puissance du moteur, le Navee N65 perd ainsi beaucoup de sa vivacité et démarre plutôt tranquillement dans les premières secondes.

Le marchepied est caoutchouté, mais ne semble pas particulièrement long au premier abord avec ses dimensions de 47 x 16 centimètres. Cependant, le pied avant a de la place entre les tubes venant du guidon, ce qui donne des centimètres supplémentaires au marchepied. Le guidon est fixe, sa hauteur n’est donc pas variable. Dans l’ensemble, l’ergonomie de la trottinette électrique est conçue pour des conducteurs de taille moyenne à grande.

Autonomie

Avec 600 wattheures, la batterie est particulièrement grande. Selon Navee, on peut parcourir près de 70 kilomètres avec une charge de batterie. Cette indication n’est toutefois pas proche de la pratique, car elle a été mesurée dans des conditions idéales. L’autonomie réelle dépend de nombreux facteurs individuels tels que le poids de l’utilisateur, la vitesse, le terrain, le dénivelé, etc. Nous partons du principe que la valeur réelle de l’autonomie se stabilise quelque part autour de 35 kilomètres. La batterie est rechargée au bout d’environ 6 heures et 40 minutes.

Conclusion

Pour conclure le test, nous vous recommandons la Navee N65 si pour vous l’autonomie est le critère le plus important.

5/5 - (1 vote)